Elle prie le ciel pour lui demander de bien nous inspirer

LE COCHON  SIDÉRAL

Les arbres ne montent pas jusqu'au Ciel...

Les taupes ne creusent pas jusqu'en Australie...
Ajoutez ce site à vos favoris


Commandez ce livre dès maintenant avant qu'il ne soit épuisé. Il comprend toutes les prévisions pour suivre l'évolution du monde et des marchés en 2011, notamment ceux des céréales : blé, maïs, soja. Sachez également qu'au cours des dernières années, tous les exemplaires ont été vendus et qu'il n'y a pas de réédition. Lorsque tout est vendu : tout est vendu.










"Les prévisions vous en disent beaucoup sur ceux qui les font, elles ne vous disent rien sur l'avenir" : Warren Buffet.

" l'essentiel pour un boursier n'est pas de désigner la plus belle fille du concours de beauté mais celle que les autres éliront ... " Lord John Keynes.

Le 05 mars 2012 - semaine 10

Une petite erreur peut se produire, et il nous semble bon de vous la signaler. Il peut arriver que le titre de ce billet ne comporte pas exactement la date et le numéro de la semaine de l'année. En cas de doute vous pouvez vous référer tout simplement au sommaire des publications de l'année. En utilisant ce dernier lien, le numéro utilisé pour la semaine concernée est obligatoirement correct. Avec toutes nos excuses si cela se produit de temps à autre et merci de le signaler si nous avons fait preuve d'étourderie...

Mesdames ou messieurs, pour vous rendre chez le coiffeur, il faudra choisir soit le 23 ou le 30 mars 2012.

Nos prévisions météorologiques pour l'année 2012 sont en ligne. Au vu des premiers jours de janvier 2012, nous pouvons considérer qu'elles doivent s'avérer juste pour l'ensemble de l'année et notamment pour la partie ouest de l'europe occidentale. Pour y accéder le cas échéant, voyez le menu sur votre gauche. Mais comme nous savons que cela vous intéresse peu, il n'est nullement nécessaire de nous étendre outre mesure sur ce point.

Sur le marché du porc breton :

L'évolution enregistrée sur le marché du porc breton au cours du mois écoulé apparaît encore assez satisfaisante. Il était indiqué que le marché allait continuer sa progression et que celle-ci allait s'arrêter en fin de mois pour permettre aux opérateurs de reprendre leur souffle. Avec un décalage de quelques jours, c'est bien ce qui a été enregistré sur le marché du porc breton. Les cours ont continué leur progression jusqu'au dernier marché du mois pour commencer une consolidation lors de la première séance du mois de mars.

Il est inutile de s'étendre outre mesure quant à l'évolution à venir du marché du porc breton pour le mois à venir.

Certes une consolidation a été enregistrée, mais celle-ci ne devrait pas revêtir une ampleur excessive. Au plus pouvons nous avancer qu'elle pourrait durer quelques semaines, mais nous n'en sommes pas persuadés.

Par contre il est un fait qu'il est nécessaire de se mettre en tête, c'est que ce marché n'a plus de limites à la hausse depuis le mois écoulé.

Bref, pour espérer avec un peu de certitude une autre impulsion haussière significative, il faudra attendre la fin du mois de mars. C'est à dire que de la fin mars aux premiers jours d'avril, le marché du porc breton devrait encore notablement progresser. Le niveau des 1,60 n'est plus aujourd'hui utopique dans le contexte actuel.

Ensuite, pour reprendre notre formule habituelle, nous arriverons au mois prochain, et il n'est pas certain que nous continuions à rédiger ces petits commentaires mensuels car cela est très fatiguant... mais nous essayerons de revenir lorsqu'il nous semblera que se dessinent des mouvements importants.

Sur les bourses : nous laissons cette rubrique à notre correspondant des Etats-Unis dont vous pouvez lire la colonne hebdomadaire sur ce site en langue anglaise.

Sur le pétrole brut : nous n'avons rien à signaler pour l'instant dans cette rubrique.

Sur le dollar : nous laissons cette rubrique à notre correspondant des Etats-Unis dont vous pouvez lire la colonne hebdomadaire sur ce site en langue anglaise.

Sur l'or et les taux d'intérêts :

Terminons le raisonnement que nous avions avancé en novembre 2005, concernant l'évolution du marché de l'or, lequel est exposé vers le milieu du présent paragraphe.
Entre 1965 et 1980, l'once d'or fin est passé de 35 à 850 dollars. Son prix a donc été multiplié par 24,2857. C'est sans doute le respect de la même proportion qui fait affirmer à Manfred Zimmel que l'or devrait atteindre d'ici une quinzaine d'année le niveau des 6000 dollars l'once. En ce qui nous concerne, dans un esprit mathématique, ou trop puriste, nous nous contentons d'effectuer bêtement la multiplication considérant qu'en 2001, le marché est parti de 255 dollars l'once. Respectant la proportion, nous obtenons :

260 X 850/35 = 6192,28 dollars. Si à cela nous ajoutons quelques paramètres assez négatifs qui devraient secouer l'économie mondiale entre 2010 et 2012, rien ne nous empêche de penser que le marché puisse aller plus haut.

Le président de la BCE semble avoir été assez clair dans ses déclarations : les taux sont condamnés à la hausse.

Concernant cette petite partie, comme il n'y a rien à changer pour une période assez longue, il me semble préférable de laisser pour l'instant cet ensemble en l'état.
Quelques questions nous sont posées assez souvent quant à l'évolution du métal jaune. Notre position est invariable depuis le 10 juillet 2001 : l'or est à la hausse jusqu'en 2018. Son sommet sera-t-il de 2000 dollars l'once ou de 5000, seules les années nous permettront de constater le niveau qui sera atteint. C'est un mouvement de long terme qui est parfaitement cerné et sur lequel il y a unanimité sur un plan mondial. Un rapide étude réalisée depuis 1830, montre avec clarté que la période présente génèrera, obligatoirement une hausse du métal jaune (exprimée en dollars). Le mouvement est sur un plan théorique similaire à celui enregistré entre les années 1965 et 1981. A l'époque de 35, le marché est passé à 800. En 2001 au plus bas, le marché est cette fois parti de 250. Je vous laisse le soin de faire la ou les multiplications. La méthode utilisée permet non seulement pour la matière concernée (l'or métal), de déterminer la tendance, mais aussi d'avancer une amplitude quant au mouvement à venir.

Quant aux taux d'intérêts, ils ont bien réalisés leurs points bas en juin 2003, ce dont R Merriman avait fait part à l'époque en temps opportun. Occasion qui avait été saisie à l'époque par Warren BUFFET pour vendre l'ensemble de son portefeuille obligataire. Le cycle est identique à celui de l'or, il n'y a donc aucune raison de douter quant à l'évolution à venir. Si vous examinez une courbe des T-Bonds, vous remarquerez que de 1981 à 2003, les taux n'ont fait que de baisser avec quelques contre-mouvements, nous sommes maintenant repartis pour 20 ans dans l'autre sens.
Profitons d'ailleurs pour expliquer à ceux qui ne le sauraient pas qui est Warren BUFFET. Positionner ce Monsieur, est chose aisée. Tout le monde a entendu parler du patron de Microsoft, Bill Gates, première fortune du monde. Derrière lui, se trouve tout simplement Warren BUFFET. Particularité : il préside tous les ans une assemblée générale de son fond d'investissement. Si vous souhaitez y assister, l'entrée est payante, et tous les ans, la salle est comble.

Haut de page

Valid HTML 4.01 Transitional

Valid CSS!




Un hébergement compétitif